Le volleyball, pourquoi pratiquer ce sport ?

Parce que j’avais envie de me mettre au sport, de bouger, me dépenser, et de partager cette expérience au sein d’une équipe. Lors de portes ouvertes que le club de volleyball organise, j’ai fait quelques échanges et rapidement les joueurs m’ont proposé de venir essayer. Après 2 séances d’entrainement test, j’ai trouvé ce sport adapté à mes attentes et ai décidé de m’inscrire dans ce club. Petit bilan. 

 

La pratique du volley-ball

Cela fait maintenant plus de 2 ans que je pratique le volleyball dans une équipe de bon niveau à raison d’une séance d’entraînement par semaine et, sincèrement, je m’éclate. Le volleyball est un sport collectif dans lequel la communication avec ses partenaires est cruciale et où il faut en plus apprendre à développer son placement et sa technique individuelle. Notre club comprend plusieurs équipes de tous les niveaux et tous les âges (équipes de jeunes, équipe masculines, équipe féminine, séniors, …) ce qui, au-delà de développer un bon esprit sportif contribue à une excellente entente.

Une séance d’entraînement commence par un échauffement avec et sans ballon, pendant lequel on trottine et où on se fait des passes de plus en plus rapides. Ensuite, notre entraîneur nous fait faire des exercices plus spécifiques où on apprend à se perfectionner sur les différentes phases de jeu : bloc, service, passe haute, relance, smash mais aussi nos capacités sportives : endurance, extension, souplesse, réactivité, …

Le volleyball est un sport varié et c’est ça qui est plaisant, on apprend à varier les positions du corps, des bras et des mains, à travailler sa détente, à réfléchir à son placement et à celui de ses coéquipiers. Et comme, au cours d’un match, on évolue alternativement à tous les postes, il n’y a jamais d’exercices rébarbatifs et on peut pratiquer le volleyball quelles que soient sa taille et sa morphologie. Le ballon étant très léger on progresse très rapidement sur son maniement qui est plus technique qu’il n’y paraît, aspect beaucoup plus important que la force physique.

La tenue du joueur de volleyball

Pour une bonne pratique, une tenue adaptée est requise, mais elle est assez simple. Il y a les genouillères, très importantes car les flexions sont très nombreuses, il faut parfois plonger pour récupérer le ballon et les genouillères évitent chocs et brûlures.

Il faut aussi disposer de bonnes chaussures, souples et pas trop serrées pour optimiser les déplacements, et surtout antidérapantes pour éviter les glissades. Enfin, on complète avec un short et un maillot, et là encore on privilégie le confort et la souplesse pour ne pas gêner les mouvements. Globalement, on s’en sort avec un budget de moins de cent euros, d’autant que le maillot et les protections peuvent être prêtés par les clubs.

Enfin, pour jouer au volley il faut un ballon ! Et un ballon ne se choisit pas par hasard. 3 critères sont à prendre en compte :

Votre niveau de pratique : un débutant privilégiera un ballon de volley léger et agréable au toucher, un joueur confirmé choisira un ballon de meilleure qualité qui alliera durabilité et agrément de jeu et un pratiquant expert s’attachera à choisir des ballon précis et stables.

Votre âge : si la taille d’un ballon de volley est identique quel que soit l’âge du pratiquant, il n’en n’est pas de même de son poids. Ainsi :

  • Les enfants de 6 à 9 ans joueront avec un ballon pesant entre 200 et 220 grammes.
  • Les joueurs de 10 à 14 ans, utiliseront un ballon pesant entre 230 à 250 grammes.
  • Les pratiquants de plus de 15 ans, joueront avec un ballon ayant le poids officiel, entre 260 grammes et 280 grammes.

La matière du ballon de volley : la matière différera selon votre niveau de pratique :

  • On conseillera des ballons enrobés de mousse pour les débutants afin d’habituer les bras à son contact. Des manchons pourront aussi être utilisés pour évier les avant-bras douloureux.
  • Un ballon de cuir synthétique sera préconisé aux joueurs confirmés. Ils sont un peu plus dur mais dispose d’une meilleure trajectoire.
  • Un ballon synthétique avec microfibre disposant d’une grande précision pour les experts.

Les sensations que m’apporte le volley

Le volley-ball est un sport intense, car on est toujours concerné par ce qui se passe sur le terrain et il faut se tenir prêt à intervenir à tout moment. Ce sport m’a permis de développer ma concentration, d’apprendre à mieux communiquer avec les autres pour éviter de se gêner.

C’est un sport ludique, le principe étant de « garder le ballon en vie », où il faut répéter des efforts brefs mais dans lequel on n’a pas de contacts physiques directs avec les autres joueurs, ce qui permet de débuter sans avoir une énorme endurance et de l’acquérir au fur et à mesure.

C’est aussi un sport technique et le maniement du ballon et les différents gestes s’acquièrent eux aussi petit à petit. Au bout de deux mois, on se sent déjà beaucoup plus à l’aise.

Enfin, le volley-ball permet de gagner en tonus car il mobilise l’ensemble de votre corps, et ça, ça fait du bien.

Pourquoi j’aime le Volley ?

Plusieurs aspects me plaisent dans ce sport :

  1. Contrairement au basket, au foot ou au handball, on ne se trouve pas en confrontation directe ave l’équipe adverse (un filet nous sépare). Il y a peu de risque de friction ou de blessures même lors de matchs de compétition engagés.
  2. Ce sport se pratique dans un gymnase (indoor). On ne dépend pas des intempéries.
  3. C’est un sport adapté pour tous le monde. On trouve des équipes masculines et féminines de benjamins, de cadets, de minimes et de séniors ainsi que des équipes mixtes.
  4. On a rapidement la possibilité de jouer avec son équipe contre d’autres club de volley. J’ai ainsi pu disputer mon premier match quelques mois après mes premiers entraînements, on a atteint les demi-finale d’un petit championnat régional, quel pied !
  5. C’est un sport qui nécessite de la technicité, de l’habileté et de la réactivité et ce, même si l’objectif premier parait simple : il faut renvoyer le ballon de l’autre côté du filet !
  6. C’est un sport qui peu se pratiquer en vacances et notamment sur la plage grace au beach volley, il suffit de quelques joueurs ou joueuses, d’un filet et d’un peu d’espace pour s’amuser et parfois improviser un petit tournoi.
  7. C’est un sport de compétition qui comprend près de 250 000 licenciés et 1800 clubs et associations sportives en France. Les classements du club dans les différentes compétitions, championnats et tournois de volley sont autant d’éléments de motivation pour supporter notre équipe ou les équipes nationales (Chaumont, Tours, Tourcoing, Ajaccio, Montpellier, Nice volley, …).
  8. C’est un sport a taille humaine ou les mots club formateur, esprit sportif, sens de l’équipe, respect de l’entraineur on n sens et ou les joueurs des clubs nationaux sont accessibles.

L’engagement

En début du match, l’équipe tirée au sort peut choisir le coté du terrain ou l’engagement. Après un but, l’équipe qui a encaissé un but engage le jeu depuis le centre du terrain

Après chaque but, le match reprend par un engagement exécuté par l’équipe qui a encaissé le but. Il doit être fait dans les trois secondes qui suivent le coup de sifflet de l’arbitre, depuis le centre de l’aire de jeu. Le joueur qui engage doit avoir au moins un pied sur la ligne médiane. Ses coéquipiers doivent être dans leur partie de terrain, ils ne peuvent traverser la ligne médiane avant le coup de sifflet contrairement aux joueurs adverses qui peuvent se trouver sur leur partie de terrain.

Les joueurs adverses doivent rester à une distance d’au moins 3 mètres du joueur effectuant l’engagement.

Les résultats avec volley-ball

Comme tout sport collectif, le volley-ball aide à se structurer socialement, favorise les échanges avec les autres.

Sur le plan physique, j’ai gagné en détente, en vitesse de déplacement, en dextérité, et surtout je ne subis pas les désagréments des sports qui impliquent des contacts physiques et donc un risque de chocs ou blessures plus important. Bref, c’est décidé, je continue, je vous invite à essayer.