Paddle

 

A ne pas confondre avec une variante du tennis, le paddle, qu’on appelle également stand up paddle, est un sport qui se pratique à l’aide d’une planche spécifique et d’une pagaie, instrument qui donne son nom à la discipline. Le paddle peut être considéré comme une variante du surf ou bien du canoë. Si ses origines remontent loin dans l’histoire, sa pratique a été remise au goût du jour dans les années 1990 et 2000. Aujourd’hui, la discipline se pratique sur tous types de plans d’eau et, depuis un peu plus de dix ans, elle a été reconnue et intégrée à part entière par la fédération française de surf. Petit tour d’horizon de ce sport nautique.

 

La pratique du paddle

 

Comme pour le surf, le paddle nécessite de disposer d’une planche spécifique. À la différence du surf, en revanche, on lui adjoint une pagaie qui permet de progresser. Il n’existe pas une seule mais plusieurs pratiques du paddle. Dans sa version la plus proche du surf, le paddle se pratique en mer et l’objectif est d’aller défier les vagues sur des spots précis. La pagaie et la stabilité plus importante de la planche permettent de bénéficier de davantage d’équilibre. Pour les débutants qui souhaitent s’initier au surf, le paddle peut constituer un premier palier. Parallèlement, il existe aussi le paddle dit de balade. Cette fois, sa pratique peut se faire sur des eaux tranquilles, de lac ou de rivière, et la pagaie permet de ramer pour avancer à son rythme. Cette possibilité d’évoluer sur l’eau avec beaucoup de stabilité rend le paddle très populaire et ouvert à tous. Dès 7 ans, il est possible de le pratiquer et c’est désormais un sport de glisse de premier ordre qui ne cesse de gagner des adeptes.

 

Les équipements du paddle

 

Une planche de paddle est plus longue et plus large qu’une planche de surf classique. Elle mesure entre 6 et 14 pieds de long. Certains pratiquants ont même des planches encore plus longues pour affronter les vagues de l’océan. Sa largeur est comprise entre 22 et 32 pouces. On distingue deux types de planches de paddle : des planches  rigides, en mousse et résine, dont la conception se rapproche de celles de surf. Leur usage sera d’ailleurs destiné en priorité aux pratiquants en mer, qui recherchent la vitesse et et se confrontent aux vagues. Les planches gonflables, quant à elles, élaborées en fibres de PVC et gonflées à une pression de 1,5 bars, sont réservées à la pratique de balade ou de sport en eaux vives. Bien sûr, une planche rigide présente un encombrement important alors qu’une planche gonflable, quand elle est pliée, ne prend pas plus de place qu’un sac à dos. C’est ce qui la rend aussi populaire auprès du grand public qui s’est emparé de la discipline. La pagaie est en aluminium ou en fibre de verre, les sportifs les plus aguerris, qui pratiquent en mer, peuvent même trouver des modèles en fibre de carbone. En complément, un pratiquant du paddle doit s’équiper d’un gilet de sauvetage en eaux vives, les pratiquants en océan peuvent opter pour une combinaison similaire à celles de surf, et les planches sont dotées d’une petite attache de cheville qui permet de rester solidaire de sa planche même en cas de chute.

 

Les clubs de paddle en France, les bienfaits de la discipline

 

Le paddle étant encadré par la fédération française de surf, il suffit de prendre une licence dans un des clubs du territoire pour apprendre les bases du paddle avec des moniteurs aguerris et disputer des compétitions. Cela vaut en tout cas pour la pratique en mer. D’autres clubs, non situés sur le littoral, proposent la pratique du paddle en eaux vives ou sur plans d’eau. Cette fois, les compétitions prennent la forme de courses, plus ou moins longues, où l’objectif est de franchir la ligne d’arrivée le premier. En simple version loisir, le paddle est un sport doux, qui apprend à maîtriser son équilibre, à coordonner ses mouvements. En mode balade, ses vertus sont apaisantes, avancer à son rythme au fil de l’eau étant très relaxant. C’est aussi une façon d’adopter un autre point de vue sur les paysages qui défilent.

 

Herve Pernette

"J’aime faire du sport, sans m’astreindre à un rythme assidu, bouger, garder la forme, essayer de nouvelles pratiques, avec toujours en tête les notions de bien-être et de plaisir. Partager mes expériences, mon ressenti, susciter l’intérêt et la curiosité pour le sport et les loisirs est également une source de motivation."