Biathlon

Le biathlon a été popularisé par Martin Fourcade et ses nombreux titres olympiques. En France, la pratique de ce sport complet est assez compliquée. Il faut vivre à proximité d’une station de ski et surtout, il faut que cette dernière dispose des équipements nécessaires à l’entraînement. Si vous vivez en montagne, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de la station la plus proche pour savoir si elle propose des cours collectifs ou des cours particuliers.

Généralités

Le biathlon est un sport d’hiver qui combine le ski de fond et le tir à la carabine. Ce sport trouve son origine dans un exercice pour les soldats norvégiens. La première compétition connue a eu lieu en 1767, lorsque les compagnies de patrouille frontalière se sont affrontées. Peu à peu, le sport est devenu plus courant dans toute la Scandinavie et servait d’entraînement alternatif pour les militaires.

Au départ appelée patrouille militaire, la combinaison du ski et du tir à la carabine a été pratiquée aux Jeux olympiques d’hiver de 1924, puis de nouveau en 1928, 1936 et 1948. L’épreuve n’a pas retrouvé sa reconnaissance olympique à l’époque, car le petit nombre de pays participants n’étaient pas d’accord sur les règles. Au milieu des années 1950, le biathlon a été introduit dans les stations de sports d’hiver russes et suédoises et largement apprécié par le public.

compétition de biathlon

Le premier Championnat du monde de biathlon a eu lieu en 1958 en Autriche, et en 1960, le sport a finalement été inclus dans les Jeux olympiques. À Albertville en 1992, les femmes ont été admises pour la première fois au biathlon olympique.

Les principaux événements internationaux de biathlon sont les jeux olympiques de biathlon, les championnats du monde de biathlon et la coupe du monde de biathlon.

La carabine utilisée pour le biathlon est une 22 LR de calibre 5,5 millimètres spécialement fabriquée pour cette épreuve. Donc rien à voir avec la carabine à plomb utilisée dans les stands de tir ou les jardins.

Compétitions : les différentes pratiques du biathlon

L’individuel

La course individuelle de 20 km (15 km pour les femmes) est la plus ancienne épreuve de biathlon. Le biathlète tire quatre fois sur n’importe quel couloir de tir, dans l’ordre suivant : couché, debout, couché, debout, debout, totalisant 20 cibles. Pour chaque cible manquée, un temps de pénalité fixe, habituellement une minute, est ajouté au temps de ski du biathlète. Les départs des concurrents sont décalés, normalement de 30 secondes.

Le sprint

Le sprint est de 10 km pour les hommes et de 7,5 km pour les femmes. Le biathlète tire deux fois sur n’importe quel couloir de tir, une fois couché et une fois debout, pour un total de 10 coups. Pour chaque manquement, une boucle de pénalité de 150 m doit être franchie avant que la course puisse se poursuivre. Comme dans la compétition individuelle, les biathlètes partent par intervalles.

La poursuite

Dans une poursuite, les départs des biathlètes sont séparés par leurs différences de temps par rapport à une course précédente, le plus souvent un sprint. Le concurrent qui franchit la ligne d’arrivée le premier est le vainqueur. La distance est de 12,5 km pour les hommes et de 10 km pour les femmes, il y a quatre étapes de tir à la carabine (deux sur le ventre, deux debout, dans cet ordre), et chaque manque signifie une boucle de pénalité de 150 m. Afin d’éviter l’encombrement gênant et/ou dangereux des boucles de ski et la surcapacité au stand de tir, les Poursuites de Coupe du Monde se déroulent avec seulement les 60 meilleurs biathlètes du classement. Les biathlètes tirent depuis l’allée correspondant à la position où ils sont arrivés (un biathlète arrivé au champ de tir à la 5ème place, il se place et tire depuis l’allée 5).

Le mass start

Dans une poursuite, les départs des athlètes sont séparés par leurs différences de temps par rapport à une course précédente, le plus souvent un sprint. Le concurrent qui franchit la ligne d’arrivée le premier est le vainqueur. La distance est de 12,5 km pour les hommes et de 10 km pour les femmes, il y a quatre étapes de tir à la carabine biathlon (deux sur le ventre, deux debout, dans cet ordre), et chaque manque signifie une boucle de pénalité de 150 m. Afin d’éviter l’encombrement gênant et/ou dangereux des boucles de ski et la surcapacité au stand de tir, les Poursuites de Coupe du Monde se déroulent avec seulement les 60 meilleurs biathlètes du classement. Les biathlètes tirent depuis l’allée correspondant à la position où ils sont arrivés (un biathlète arrivé au champ de tir à la 5ème place, il se place et tire depuis l’allée 5).

biathlète qui tire à la carabine

Le relais

Les équipes de relais se composent de quatre biathlètes, qui skient chacun 7,5 km (hommes) ou 6 km (femmes), avec deux épreuves de tir (une couchée et une debout). Pour chaque série, les biathlètes disposent de huit balles et doivent toucher cinq cibles. Si après huit balles il y a encore des ratés, une boucle de pénalité de 150 m est ajoutée pour chaque cible manquée. Les participants de la première étape partent tous en même temps et, comme pour les relais de ski de fond, chaque athlète d’une équipe doit toucher le participant de l’étape suivante pour qu’il puisse démarrer. Lors de la première étape de tir, le participant doit tirer dans l’allée correspondant à son numéro de dossard (le dossard n°10 tire sur l’allée n°10 quelle que soit sa position en course), puis pour le reste de l’épreuve, les relayeurs tirent depuis l’allée correspondant à la position où ils sont arrivés (un relayeur arrivé au champ de tir à la 5ème place, il se place et tire depuis l’allée 5).